reportage

Ni virus, ni chien dans nos raviolis.

Alors que la crise du coronavirus secoue la Chine, les restaurants asiatiques français subissent de plein fouet un racisme latent.

Alors que la crise du coronavirus secoue la Chine, les restaurants asiatiques français subissent de plein fouet un racisme latent.

La propagation du coronavirus hors de la Chine a ravivé des peurs ancestrales et un racisme latent envers la communauté asiatique. Une vague de phobie alimentaire touche les restaurants asiatiques de la capitale, y compris le réputé Mr Zhao qui voit sa clientèle fuir ses cuisines.

Derrière les vitres des restaurants de la rue des Jeûneurs dans le IIe arrondissement de Paris, les serveurs alignent les couverts, plient les serviettes, en exécutant une chorégraphie bien rodée. C’est l’heure des derniers préparatifs avant le coup de feu. Au n°37, chez Mr Zhao. Le spectacle est tout autre. 

On y va ?” hasarde la jeune femme, devant la vitrine calfeutrée, recouverte de photos de spécialités chinoises. “Si tu y tiens, faut prendre que des aliments bien cuits” avise son ami, en scrutant attentivement les plats. La pâle image des raviolis reste muette face au regard inquisiteur du garçon. Le couple s’éloigne en silence. Pas de risques inutiles. Ils sont nombreux les paranos, les craintifs accrochés à leur gel antibactérien, à fuir les chinois et leur cuisine que les rumeurs disent infectée par le virus.

La réputation sans faille de “Mr Zhao” n’épargne pas le restaurant. Ce soir, la salle est quasi vide. Les néons blafards éclairent les quelques clients attablés dont les conversations font office de musique d’ambiance. “Le soir c’est toujours tranquille mais avant ça marchait mieux”, constate, Jehao, le jeune manager, tout en pianotant sur son téléphone. Derrière lui, la gazinière, tous feux ouverts et les planchas brûlantes attendent de recevoir momos (pains croustillants chinois), pâtes maison et riz au porc mijoté. Triste spectacle, une cuisine qui crie famine.

Comme de nombreux restaurants asiatiques, “Mr Zhao” subit une déferlante de commentaires racistes sur leur page Facebook depuis la propagation du virus : “le menu avec ou sans corona”; “(…) Horribles avec les animauxsales et porteurs de toutes les maladies”. Ses cheveux noirs rabattus derrière les oreilles, Xi, la responsable constate amèrement : “on a perdu 50 % de nos clients. Tous les restaurants asiatiques sont concernés. Dans le XIIIe, certains ont perdu 90% de leur clientèle !”. Le ministère de la santé a pourtant précisé sur son site que la transmission se fait “par voie aérienne” et non par “voie alimentaire”. Malgré cela, la peur se fait toujours sentir : “Des gens nous demandent si on peut attraper le coronavirus chez nous”, se désole Xi. Puis haussant le ton, “qu’ils viennent voir notre cuisine, on ouvre nos portes. Y a pas de chien dans nos raviolis !”, s’insurge-t-elle en désignant les casseroles. Elle soupire, “je dirais que nous vivons un racisme médical”.

L’équipe de “Mr Zhao” a publié ce 5 février, un communiqué sur les réseaux sociaux pour rassurer sa clientèle. Une prise de position qui fait écho au populaire #jenesuispasunvirus lancé au début de l’épidémie et largement repris par la communauté chinoise. 

La publication du restaurant ? non je n’ai rien vu”, s’intrigue Paul, un client, engoncé dans son costume de bureau. “Je viens parce que c’est bon. Le virus, je m’en fous. En plus la cuisine est ouverte, on voit ce qu’il se passe” ajoute-t-il. Toutefois il comprend “les gens qui ont peur dans les petits bouibouis ou les self à volonté”

Afin d’enrayer ces phobies, la communauté asiatique se mobilise en multipliant les événements, espérant ainsi envoyer un message fort aux parisiens. Exemple : le Food Market tenu par des enseignes chinoises qui s’est déroulé le 6 février dans le “Petit Pékin”, du 11e. Mais qu’en est-il des actions entre les membres ? Chez “Mr Zhao”, Jehao jette un regard vide sur sa salle : “nous avons perdu toute notre clientèle chinoise”.

LD / Paris, le 5 février 2020 

0 comments on “Ni virus, ni chien dans nos raviolis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :