Publication web

GRATIEN LEROY, de la calculette à la fourchette

ll y a ceux qui hésitent et il y a Gratien Leroy, ex candidat de Top Chef qui franchit le pas et qui plus est, réussit. Découvrez l'entretien que j'ai eu avec le bientôt chef 👨‍🍳 pour le magazine Saveurs

CET ARTICLE EST DISPONIBLE SUR : https://www.saveurs-magazine.fr/gratien-leroy-de-calculette-a-fourchette/

Ce comptable de 29 ans, téléspectateur assidu de l’émission  Top Chefest passé de l’autre côté de l’écran. Malgré son élimination (mercredi 15 avril), il a fait son choix : il restera loin des bureaux, son avenir est aux fourneaux.

La main de Gratien s’agite. Entre ses doigts, la lame taille des dés symétriques dans la miche de pain. Du coin de l’œil, il surveille la casserole sur le feu. Il est déconcertant pour un amateur, faisant preuve d’une technique et d’une expérience dignes d’un professionnel. Celui qui hésitait encore il y a quelques mois à se reconvertir en cuisine s’est retrouvé propulsé dans l’un des concours culinaires les plus prestigieux : Top Chef. Face aux plus aguerris, Gratien est resté huit semaines. Un exploit. « Je n’ai pas de regret. Mon parcours j’en suis fier. C’était un rêve d’enfant et je l’ai fait »dit-il. Après tout, il ne repart pas bredouille : « j’ai trouvé ma vocation ».

Lui qui n’a jamais suivi un cours de cuisine avait pour ambition de faire goûter ses plats au chef étoilé et Meilleur Ouvrier de France, Philippe Etchebest. Ce dernier est membre du jury de Top chef et d’Objectif Top chef : le pré-concours ouvert aux apprentis et amateurs. La première victoire de Gratien lui a permis de rejoindre l’équipe du célèbre chef. Pour y parvenir, il s’est entraîné face à son téléviseur et a pris ses parents, amis et collègues pour juges. En prenant des notes, il a écouté les conseils comme s’ils lui étaient directement destinés. Son aventure, il l’a d’abord vécue chez lui. Un apprentissage singulier mais qui a porté ses fruits. Cette année, le col tricolore a choisi Gratien Leroy. Il remporte Objectif et entre à Top chef !

Gratien a mis du temps avant de troquer sa cravate pour sa toque. Chez lui à Nouzonville – petit bourg des Ardennes – ce presque trentenaire était comptable. Amateur de cuisine depuis toujours, il ne se sentait pas encore prêt à changer de métier. Pourtant, la passion existait depuis son enfance : pour soulager ses parents buralistes, Gratien préparait les repas du soir. “Rien d’incroyable”, se souvient-il en souriant. Autodidacte et guidé par une curiosité sans limite, il cherche à comprendre la confection des plats.

Au restaurant, il observe, goûte et questionne les chefs. “Si un jour on veut faire ses propres recettes, il faut comprendre la réaction de tel produit avec un autre”, explique Gratien. Rien d’étonnant si ce passionné a choisi un bac scientifique : il doit trouver le résultat. Pour cela, il tâtonne, essaie, parfois échoue et recommence.

Son ancienne collègue comptable, Elodie, en témoigne :  “on a fait un gâteau ensemble, Gratien a passé un temps infini sur le pochage. Au moment de le mettre au frigo, il a raclé tout le haut de son dessert contre l’étage du dessus. Sans se démonter, il a recommencé. On aura mis au total 4 heures !” . S’agissant de sa passion, il devient même obsessionnel “il ne se passe pas un apéro, une soirée, sans qu’il nous parle de cuisine”, plaisante Julien, son ami d’enfance.

Ce brun à la barbe de plusieurs jours s’illumine dès qu’on parle de cuisine. “Quand je suis arrivé dans Top chef, j’étais comme un gosse dans un stade de foot”, se rappelle-t-il encore ému. “Il a les yeux qui brillent”, observe Elodie. Pourtant, sa notoriété soudaine ne lui est pas montée à la tête. Gratien est resté fidèle à lui-même. Un passionné capable de confectionner des plats gastronomiques, mais ne refusant jamais de partager un burger ou un kebab avec ses amis.

Il sait qu’il lui reste beaucoup à apprendre. « Il est hors de question que je me présente en cuisine en disant : regardez, j’ai fait Top chef”, affirme Gratien. Il se revendique lui-même apprenti et souhaite refaire le concours, mais au quotidien, sans public. Repartir “éplucher les légumes”, gravir les échelons jusqu’à sa propre victoire : devenir chef. Gratien a déjà pu travailler quelques semaines dans le restaurant French Farmer de Jordan (candidat de Top Chef 2020 de l’équipe de Michel Sarran NDLR).

Son métier de comptable l’aidera à ouvrir et à gérer dans quelques années son établissement. En attendant, la comptabilité et son passage dans l’émission, lui auront permis d’apprendre“la rigueur, le travail en équipe”, mais aussi de trouver naturellement la proportion des ingrédients dans une recette. Pendant le confinement, le futur apprenti continue de se perfectionner chez lui, en imaginant d’autres projets pour un jour, peut-être, retenter sa chance dans Top Chef en tant que professionnel.

Article rédigé pour Saveurs Magazine, disponible ici : https://www.saveurs-magazine.fr/gratien-leroy-de-calculette-a-fourchette/

0 comments on “GRATIEN LEROY, de la calculette à la fourchette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :